Communiqué de presse du SNPF : face à la crise, les pédiatres libéraux en première ligne aux cotés de l’hopital ! Eviter une politique de santé des enfants au rabais

Nov 16, 2022

Le 9 novembre 2022

Le combat mené par tous les médecins des enfants, pédiatres (qu’ils soient libéraux, hospitaliers ou communautaires), chirurgiens pédiatriques, pédopsychiatres, met enfin en lumière la scandaleuse négligence de la santé de l’enfant dans les politiques de santé publique depuis plus de trente ans. L’enfant, qui ne vote pas, est le grand oublié de ces programmes aussi bien dans le domaine de l’urgence, que de la prise en charge des maladies aigües, que des maladies chroniques, mais surtout de la prévention dont le pédiatre a vocation d’être le pilote. Il est urgent de placer ces thématiques en priorité absolue. L’enfant, qu’il soit nouveau-né, nourrisson, enfant proprement dit ou adolescent, doit bénéficier d’un suivi médical spécifique au risque d’obérer gravement la santé de l’adulte de demain.

Le plan d’investissement de 400 millions pour l’hôpital (pour l’ensemble des services en tension pédiatriques, ou non) annoncé par Le Ministre démontre que le cri d’alarme lancé par nous tous les 7 000 soignants au Président de la République a éveillé les consciences sur le délabrement des services d’urgence et l’épuisement des personnels.

Toutefois, le Syndicat National des Pédiatres Français (SNPF) déplore que les propositions formulées restent encore très floues et dépourvues d’actions précises. Dans l’approche, encore et toujours, hospitalo-centrée, le travail sans relache des pédiatres libéraux qui répondent chaque jour sans compter aux besoins médicaux des familles partout où ils se trouvent sur le territoire n’est pas reconnu. Avec 2 600 pédiatres libéraux, cela correspond à environ 20 000 urgences par jour, soit l’équivalent de 100 services d’urgences. Dans ces conditions, envisager de placer ces médecins à l’hôpital serait un risque de rupture de soins en ville. Les pédiatres libéraux se placent déjà largement en support aux hospitaliers et tentent de bâtir du mieux qu’ils le peuvent un continuum des soins hopital–ville pour soulager leurs confrères. Le SNPF insiste sur le role crucial assuré par les pédiatres libéraux qui se sont déjà engagés fortement en soutien de leurs confrères hospitaliers renoncant pour certains à leurs jours de congès et pour d’autres, élargissant leurs plages de consultations quotidiennes pour répondre à l’augmentation de la demande de soins.

La crise des urgences pédiatriques est liée à des épidémies infantiles, certes plus précoces, mais elle était largement prévisible. Elle correspond aux manques d’effectifs, exacerbés ces derniers mois par la crise structuelle de l’hôpital. Elle ne pourra se résoudre sans une réflexion approfondie sur les choix d’investissement, sur l’organisation de l’hôpital et son articulation efficiente avec la pédiatrie ambulatoire de proximité, à la fois de premier et de deuxième recours.

La réponse ne résidra que dans la refondation profonde des modèles de soins : un modèle de suivi médical assuré par des experts dans une logique de delégation de taches encadrée auprès de paramédicaux et dans un cadre de maisons de santé pédiatriques ou d’un réseau de soins organisés autour d’un pédiatre ou d’un médecin généraliste. Cette organisation existe et a déjà fait ses preuves apportant un guichet unique lisible pour les usagers de soins. Ces nouveaux modèles d’Equipes de Soins Spécialisés (ESS) devront bénéficier d’un appui politique solide pour soutenir l’effort d’équipement et de formation et accompagner un développement global.

Accès au communiqué de presse sous format PDF.

Contacts presse

Docteur Brigitte Virey – Présidente SNPF – 06 09 66 53 59

Vanessa Ralli – LINK – 0661180652

logo SNPF

Paris, le 17/11/2022 

Communiqué de presse

Avenir Spé partage la colère des médecins et demande une réponse crédible des tutelles.

AVENIR SPE déplore l’effondrement actuel du système de santé, conséquence de trente ans d’administration à courte vue, ignorant délibérément les réalités du monde médical. La désertification des territoires reculés s’accompagne maintenant d’une pénurie généralisée de compétences médicales. 

AVENIR SPE, syndicat des spécialités d’expertise clinique et technique, partage la colère des médecins de terrain, libéraux et salariés, et soutient le mouvement de protestation engagé. 

AVENIR SPE travaille depuis de nombreuses années à des propositions construites pour établir un système rationnel, équitable et attractif. Ces propositions ont, jusqu’à présent, été dédaignées par les tutelles qui n’ont su ni voir ni prévoir les évolutions démographiques et culturelles, se cantonnant dans des raisonnements datant des années 1980. 

Il appartient à présent aux Parlementaires, au Gouvernement et à l’Assurance maladie d’abandonner leurs positions dogmatiques et de co-construire avec les représentants légitimes des médecins, une rénovation durable de notre système de santé, financé par un budget à la hauteur des enjeux.

Contact presse : 

Dr Patrick Gasser

drpatrickgasser@gmail.com

0610277767

 

 

Adhérez en ligne !

En adhérant à Avenir Spé, vous bénéficiez d’informations de première main, vous êtes invité·e aux événements organisés, et vous avez accès aux pages privées du site syndicatavernirspe.fr où des informations utiles à votre installation et à votre pratique sont régulièrement mises à disposition.