La Lettre n°48 : juillet 2023

Juil 12, 2023

Face aux vents contraires, Avenir Spé garde le cap

Même adoptées, les lois Rist et Valletoux ne règleront rien au problème des déserts médicaux qui s’étendent à présent à toute la France. On n’a jamais vu qu’une médecine confiée au pouvoir de l’Administration puisse être plus efficace qu’une médecine libérale attractive.

AVENIR SPE ne suit pas ceux qui appellent au déconventionnement. Nous restons ouverts à une reprise des négociations conventionnelles, à condition que soit proposée une vraie réorganisation de notre exercice et parallèlement à une revalorisation significative des activités cliniques et techniques spécialisées. Il est indispensable que soit reconnu et valorisé l’effort de structuration des spécialistes pour améliorer l’accès aux soins et la couverture territoriale. Le temps presse car les retraités actifs continuent de vieillir et le rétablissement d’une attractivité du métier auprès des jeunes générations est une véritable urgence.

AVENIR SPE ne peut plus admettre que ses demandes soient obérées par celles des médecins généralistes et d’autres professionnels. Nous respectons le travail des médecins traitants, mais si la tendance est d’offrir un accès direct aux paramédicaux, si les médecins généralistes réclament des honoraires alignés sur ceux des monospécialistes, il n’y a plus de raison de maintenir un accès conditionnel aux médecins spécialistes. Nous revendiquons le suivi de patients chroniques, personne ne peut nier que le médecin spécialiste apporte une réponse diagnostique et thérapeutique pertinente. Devant la pénurie de médecins traitants, ne serait-il pas logique de confier la prise en charge de certaines affections à un spécialiste pour soulager le médecin généraliste ?

Dans tous les cas de figure, il est à présent absurde de déterminer la valeur d’une consultation en référence à un « parcours de soins » obsolète. Nous continuons de plaider pour une hiérarchisation des consultations en fonction de quelques situations faciles à définir. Nous réclamons la rémunération des actes conjugués dans le même temps à leur valeur nominale. Le blocage des tarifs depuis tant d’années nous conduisent à demander la réouverture d’un secteur 2 régulé, transparent pour maintenir et améliorer une qualité des prises en charge sur l’ensemble du territoire, de mettre en place un accompagnement personnalisé de nos patients indispensable si l’on souhaite améliorer les résultats thérapeutiques.  Oui une négociation doit s’ouvrir rapidement avec l’assurance maladie mais aussi avec les assureurs complémentaires pour maintenir l’attractivité et la performance de la médecine spécialisée.

Et si les bonnes paroles ne suffisent pas à convaincre nos interlocuteurs, nous ne manquerons pas de mobiliser les médecins spécialistes pour des actions protestataires qui feront comprendre à tous le caractère indispensable et incontournable de notre profession.

L’été porte conseil, propice à la réflexion. L’ensemble du bureau d’Avenir Spé vous souhaite d’excellentes vacances.

Dr Patrick Gasser, président d’AVENIR SPE

Save the date

Les actualités

Avenir Spé – LE BLOC salue la nomination d’Aurélien Rousseau au ministère de la Santé et de la Prévention et attend une feuille de route claire pour la médecine spécialisée et libérale

Paris, le 21 juillet 2023 – L’union Avenir Spé – LE BLOC salue la nomination d’Aurélien Rousseau au ministère de la Santé et de la Prévention.

Lire le communiqué de presse →

logo Assurance maladie

Rapport charges et produits 2024

Le conseil de la Caisse nationale de l’assurance maladie a adopté jeudi 6 juillet son rapport sur les charges et les produits pour 2024. Dans ce rapport, la Cnam propose notamment  un état des lieux de l’accès aux soins en ville et des analyses sectorielles dont la biologie et radiologie.

Accéder au rapport charges et produits 2024 →


Les patients en ALD sans médecin traitant

L’union Avenir Spé – Le Bloc, en solidarité avec l’intersyndicale des médecins généralistes, a indiqué dans un communiqué de presse fin juin qu’elle ne se rendra pas à la réunion du comité de pilotage du plan d’action pour les patients en Affection Longue Durée (ALD) sans médecin traitant prévue le jeudi 29 juin.

Lire le communiqué de presse →


Guide HAS sur le choix des dispositifs médicaux numériques à usage professionnel

La HAS a publié récemment un guide à destination des professionnels de santé afin qu’ils puissent utiliser des dispositifs médicaux numériques (DMN) dans le cadre d’un acte médical en étant pleinement éclairés sur leurs performances ou leurs limites ou, a contrario, être réticents à leur utilisation pour ces mêmes raisons.

Consulter le guide HAS →


Exonérations cumul emploi retraite

La mesure – prise à titre exceptionnel pour 2023 – visant à favoriser le cumul emploi retraite des médecins libéraux tardait à se concrétiser depuis des mois, c’est désormais chose faite. Prévu dans la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2023, le décret qui permet aux praticiens en retraite active d’être exonérés de cotisations d’assurance vieillesse pour 2023 a été publié au journal officiel samedi 23 juin. Ce texte fixe donc à « 80 000 euros » le plafond de revenus annuels (hors activité salariée éventuelle) ouvrant droit à cette exonération de cotisations retraite (de base, complémentaire et PCV).

En savoir plus →


 

PDSA: la participation des médecins s’est stabilisée en 2022

La participation des médecins à la permanence des soins ambulatoires (PDSA) s’est stabilisée en 2022, contribuant à une légère amélioration de la couverture territoriale, révèle l’enquête annuelle du Conseil national de l’ordre des médecins (Cnom) sur le dispositif, rendue publique mardi.

En savoir plus →


Guide de la PDSES ?

L’organisation de la permanence des soins en établissement de santé (PDSES) est hétérogène selon les territoires et souvent « fragile » dans un contexte de fortes tensions sur les valorisé de la permanence des soins en établissements de santé (PDSES), dans un rapport rendu public lundi.

Un rapport ouvrant le champs de la négociation, la structuration, mais surtout de la reconnaissance de l’exercice. Nous ne sommes pas opposés au partage des taches mais cela devra être construit au travers de deux axes non négociables : Transparence de la construction sur l’ensemble du territoire et équité, la gestion ne doit pas être dans les mains des ARS mais plutôt au travers d’une structure de co-gestion avec les acteurs.

Voir les 34 recommandations →

En savoir plus →


 

Soins de ville: la Cour des comptes appelle à accélérer les transformations

Les dépenses de soins de ville sont essentiellement constituées des honoraires médicaux et paramédicaux, des produits de santé (médicaments et dispositifs médicaux), des indemnités journalières, des actes de biologie médicale et des transports sanitaires. En 2022, elles constituent, devant l’hôpital, le premier poste des dépenses d’assurance maladie.

Nième rapport de la cour des comptes, rapport à charge sur la médecine libérale. Voici des années que les transformations auraient à être mise en place à l’hôpital public, un puit sans fond. Alors attaquons nous d’abord au financement de ce système public qui aujourd’hui est en faillite, gérer par des personnels probablement de bonne volonté mais incompétent en matière de gestion. Dégraissons le mammouth avec son trop plein d’administratifs.

En savoir plus →

Diminution des revenus des médecins généralistes en 2022

D’après les statistiques publiées par l’Union nationale des AGA (Unasa), le bénéfice non commercial (BNC) des généralistes libéraux a diminué de 7% en 2022 par rapport à 2021.

En savoir plus →

Notre cellule juridique est à votre écoute

logo Cabinet Auber

La première consultation juridique est gratuite !

En tant qu’adhérent Avenir Spé, vous avez le droit à une première consultation gratuite avec les avocats du syndicats. Pour en savoir plus, contactez nous à l’adresse contact@avenir-spe.org.

Nos partenaires

logo Branchet cabinet auber
logo Aforspé logo Médical Conseil

Fin de la lettre n°48

Branchet est partenaire d'avenir spé !

Branchet Assistance accompagne les médecins dans la gestion de crise : Assistance médico-légale, assistance en infectiologie, assistance psychologique (épuisement professionnel), assistance cyber-sécurité, assistance juridique.

Adhérez en ligne !

En adhérant à Avenir Spé, vous bénéficiez d’informations de première main, vous êtes invité·e aux événements organisés, et vous avez accès aux pages privées du site syndicatavernirspe.fr où des informations utiles à votre installation et à votre pratique sont régulièrement mises à disposition.

Nos derniers articles

Lettre ouverte

Paris, 13 février 2024 Avenir Spé - LE BLOC, premier syndicat de médecins spécialistes, a analysé l’ensemble des...

Découvrez les webinaires à venir !

Mardi 19 septembre de 20h à 21h : Webinaire Avenir Spé x Médical Conseil

Tout comprendre sur la retraite !